Connexion

Blog

Latest News
Mariage Musulman et Mariage Oriental : quelles différences ?

Mariage Musulman et Mariage Oriental : quelles différences ?

Il arrive souvent que l’on confonde mariage musulman et mariage oriental. Si le premier est un contrat sacré entre les époux, le second fait plutôt référence aux coutumes et aux rites culturels entourant la cérémonie. On vous éclaircit tout ça.

Mariage musulman

Pour le fameux événement à la mairie, vous avez évidemment déjà prévu une belle robe de mariée, certainement de couleur blanche. Vous allez probablement également respecter la tradition occidentale en arborant un bouquet de mariée composée de fleurs fraîches, et souvent pastels. Votre fiancé aura quant à lui fait l’acquisition d’un costume de mariage simple ou bien même d’un élégant smoking.

Ces tenues sont celles du mariage occidental qui possède sa culture et ses coutumes, que l’on retrouve presque toujours dans les mariages maghrébins. Le mariage musulman et le mariage oriental observent des traditions supplémentaires que nous allons tenter d’expliquer ici.

Mariage Musulman et Mariage Oriental

Comme nous l’avons déjà évoqué, il est nécessaire de faire la distinction entre le mariage islamique et les traditions du mariage oriental. Le mariage musulman fait référence à l’acte religieux de s’unir l’un à l’autre, celui-ci étant commun à presque tous les musulmans.
Il est important de noter toutefois que pour beaucoup, le mariage à la mairie suffit pour valider l’union religieuse. 

Le mariage oriental (ou maghrébin) fait plutôt référence aux coutumes et traditions entourant le mariage qui peuvent alors différer d’un pays ou d’une région à l’autre.

La cérémonie religieuse

Mariage oriental

Comme pour le mariage catholique, le mariage musulman est avant tout une cérémonie religieuse d’engagement sacré des époux. On appelle cette union nikah, fatiha ou hlal (halal) suivant le pays d’origine.
Lors de la cérémonie en elle-même, on récite généralement une khoutbah pour débuter. Il s’agit de louanges à Allah et de rappels islamiques sous forme d’un discours assez bref.

L’officier du mariage peut être un proche ou un ami, mais on fait généralement appel à l’Imam ou le Cadi (magistrat dans les pays arabes). La personne en charge de célébrer la cérémonie lira ensuite quelques versets du Coran.

Généralement,  une poignée de main et un échange de paroles concluent le mariage religieux entre l’époux et le représentant de la mariée (souvent père, oncle ou encore frère de la mariée). Ces paroles sont à peu près les mêmes que pour un mariage occidental, c’est l’échange des consentements.

Les conditions de validité du mariage musulman sont les suivantes :

  • présence d’au moins deux témoins
  • le consentement clair et explicite des deux mariés
  • l’acquittement de la Dot par l’époux (on en reparle plus loin)

Un échange d’alliances entre les époux devant leurs proches peut être fait juste après, puisque cela ne contredit aucun point de validité du mariage islamique (par contre on évitera le baiser… 😅)

La cérémonie du henné

La cérémonie du henné revêt un caractère traditionnel et non pas religieux. Cette tradition peut évoluer en fonction de la région où l’on se trouve. Au Maghreb par exemple, cette coutume n’est pas exactement la même selon les pays.

En général, la femme voit le bout de ses doigts ainsi que sa paume teintés de henné.
Mais avec l’influence de la culture indo/pakistannaise, la tradition a peu à peu évolué vers un travail de motifs à fleurs sur les mains, les avant-bras et parfois même les pieds.

Cérémonie du Henné
La cérémonie du Henné

Cette cérémonie a souvent lieu sept jours avant le mariage mais elle se pratique parfois la veille de celui-ci. Le henné symbolise l’alliance mais aussi la baraka (bénédiction) de l’union.

Cette coutume se déroule généralement chez la famille de la mariée en présence des femmes des deux familles. Dans certains pays, ce sera à une nekacha ou negafa d’appliquer le henné. Il s’agit d’une professionnelle du mariage en charge de l’organisation de la cérémonie et de l’observation des différents rites.

La dot

La dot est un objet ou une somme d’argent financé par le marié, décidé par la mariée exclusivement selon la jurisprudence islamique. Ce cadeau lui est destiné à elle et elle seule.
Elle peut cependant décider d’en reverser une partie à qui elle le souhaite.
Mais il arrive que ce soit la famille de la mariée qui décide à sa place… Ce n’est pas une tradition ou une coutume arabo-maghrébine, mais plutôt une déviance résultant de l’appât du gain.

Pour en revenir à la teneur de la dot, il peut s’agir d’argent mais aussi de bijoux, d’un cadeau de mariage original, ou encore d’un Coran.
On offre souvent des Corans et d’autres livres, religieux ou non. C’est une belle initiative si ces livres sont lus évidemment 😉

Un Coran pour la Dot

Ses pages arc-en-ciel vous faciliteront également la lecture et la mémorisation… Car c’est beau, mais ce n’est pas de la déco !

La fête de sept jours

Le mariage oriental dure généralement une semaine. Souvent, l’union religieuse a lieu quelques jours avant la cérémonie à la mairie. C’est l’occasion de fêter par petits comités et grands repas l’union des familles par le mariage. La cérémonie du henné a lieu juste avant le mariage religieux. Après l’union sacrée, la fête commencera pour les époux et leurs familles.

Vient donc ensuite le mariage à la mairie, accompagné des cortèges de voitures de sports et des fameux Youyous ! C’est l’occasion de danser sur le parvis de la mairie avec les Dakka Marrakchia ou les Karkabou algériens, ce sont des groupes de percussionistes et chanteurs maghrébins.

Ensuite, place à la grande fête ! Elle peut se dérouler dans une salle de réception parée d’une belle décoration de salle de mariage ou encore avoir lieu chez la famille du marié comme de la mariée.

Durant toute la soirée, un DJ Oriental ambiance la piste de danse, le Traiteur quant à lui mettra du beaume au coeur des invités. Ces derniers auront l’occasion de se retrouver parfois sans s’être vus depuis 10 ans… On voit souvent de belles retrouvailles pendant les mariages maghrébins !

Fête mariage oriental
Juste avant la fête

Les changements de tenue

Pour certains mariages maghrébins, la future mariée pourra porter jusqu’à sept robes.

Si vous vous demandez pourquoi autant de robes, cela symbolise à l’origine les 7 régions du Maroc. On y retrouvait donc Caftans, Abaya et autres Djellaba.
Avec le temps, algériens et tunisiens célèbrent aussi les différentes tenues de leurs pays, et on remarque que cette tradition est de plus en plus suivie !

Gandoura Fergani
La Gandoura Fergani, un exemple des 7 robes

Si vous vous posiez des questions sur les différences entre mariage oriental et mariage musulman, on espère y avoir répondu !
Pour résumer, le mariage musulman est la mise en pratique d’une jurisprudence garantissant les droits et devoirs mutuels des époux.
Le mariage oriental, quant à lui, est une succession de traditions et de coutumes venues du Maghreb. C’est essentiellement une célébration des racines des époux.

Si vous avez des questions ou des éclaircissements, nous vous lirons avec plaisir !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *